Un an de prison et 15 000 euros d’amende pour se protéger d’un tir de LBD ou de gaz lacrymogène, ou même juste parce que vous êtes au mauvais moment au mauvais endroit…

La loi anti-casseurs » qui vient de passer la nuit dernière a de quoi faire froid dans le dos. Cette loi liberticide vous empêche tout simplement d’aller manifester, car vous encourrez désormais le risque de finir en prison comme si vous étiez un violent délinquant.

Oui, tout le monde est concerné, tout le monde qui voudrait juste s’opposer au pouvoir ou exprimer son désaccord. Tout opposant politique devra maintenant manifester de son canapé s’il ne veut encourir aucun risque.

Jusqu’au au jour où ils nous pondront une nouvelle lois qui vous empêchera aussi de parler, genre délit de fake news auprès du ministère de la vérité. ah ben non, c’est déjà en cours en fait…

La loi s’inscrit dans un arsenal judiciaire récent qui a pour conséquence de multiples régressions du droit de manifester en France.

Voici ce qu’en pensait, entre autre, le syndicat de la magistrature : « Soumettre les participants et les participantes à une manifestation à une fouille systématique, confier aux préfets le pouvoir d’interdire à une personne de manifester, y compris sans qu’elle ait connaissance de l’interdiction prononcée et donc sans recours effectif possible, faire d’un visage en partie couvert un délit, voici l’esprit et la lettre de mesures qui sont autant d’empêchements à l’exercice d’un droit essentiel en démocratie : celui de manifester publiquement, collectivement et pacifiquement son opinion »



..


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments